Un grand merci à tous nos partenaires...

L'aventure Espagnole...

10/10/2012 19:58

Voila le Solar Race 2012 est terminé, et nous revenons au collège avec le sentiment d'avoir rempli notre contrat. Certes nous pouvions espérer un meilleur classement au vu des quelques évolutions apportées au véhicule, mais nous savions que dans le temps imparti (seulement quelques semaines depuis la rentrée), il était difficile de pouvoir agir sur tout. Notre énergie s'est focalisée sur la recherche du budget nécessaire à ce déplacement, l'obtention des autorisations nécessaires à cette participation, et au final améliorer un peu le véhicule. La tâche fut compliquée, car les deux premières étapes ont mobilisé les 3/4 de notre temps disponible, et l'autorisation n'est arrivée qu'à quelques jours du départ (3 jours hors week-end). Forts de ces contraintes nous sommes partis à Cartagène avec pour objectif de se qualifier et de participer à la course, ce qui déjà n'est pas une chose facile au vu de la concurrence présente dans la liste des engagés. Certes il n'y avait que 40 équipages (par comparaison avec les 85 de Nogaro l'an passé), mais c'était en majeure partie les "teams espagnols" les plus performants, mais aussi diverses universités européennes (allemandes, portugaises, italiennes, et hongroises). Notre petit collège (seul inscrit au niveau national pour ce niveau) devait donc faire sa place avec sa "bayle mobile" dans ce monde regroupant "carbonne et haute technologie" mais aussi "budgets adaptés". Nos petits collégiens ont "vendu fièrement leur peau", et pas mal d'équipages présents ne misaient pas sur notre réussite, je dirais même qu'ils se satisfaisaient de nos soucis de départ liés au banc de freinage, car nous aurions pu lire dans leurs yeux : "que faites vous ici ?" "retournez jouer avec les gens de votre âge". Mais c'était sans compter sur la pugnacité de notre groupe surmotivé par les contraintes déjà franchies pour parvenir à Cartagène, souhaitant en "découdre" à la régulière. Dès les premières difficultés liées au manque de temps pour fiabiliser le véhicule suite à ces transformations, le regard de nos élèves en disait long quant à leur détermination. Des questions comme "Monsieur on va trouver la solution et résoudre le problème ?" ou "Monsieur on n'est pas venu jusqu'ici pour ne pas participer à la course ?" Un ensemble d'interrogations qui ne pouvait que transcender notre désir de réussir. Etapes après étapes (car malgré la jeunesse du Team Bayle Eco Mobile, nous n'avons pas été épargnés par les concurrents et les divers contrôles), nous avons franchis les divers paliers : contrôles et vérifications techniques, découverte du circuit et reconnaissance à pieds, définitions des trajectoires économes, et enfin qualification de notre équipe dès le premier "run". Les "amusés" de la veille ont par la suite adopté une autre attitude, et le regard est devenu différent pour les "runs" suivants... Notre pilote Lilian a su être à l'écoute de ses camarades, respecter les consignes données pour améliorer les performances au fur et à mesure que nous avancions dans la compétition. Sur la dernière soirée passée "au box" pour retourner les pneus sur jante suite à leur usure, quelques coups de clés ont permis, grâce à un réglage plus fin de nos "roues libres", d'améliorer nettement nos performances en arrivant presque à les doubler en termes de kilomètres parcourus avec la même quantité d'énergie. Pas mal de teams qui ne s'intéressaient pas à notre petite équipe "en herbe" sont venus nous rendre visite pour regarder et analyser la constitution de notre véhicule. Il est vrai qu'avec 5 "runs" tentés, et 5 "runs" validés, nous devenions crédibles. Dommage que du fait de notre éloignement et de nos engagements pris envers les familles des élèves (présence de tous en cours dès le lundi 8.10 à 8h), nous n'ayons pas pu réaliser ce 6è et dernier "run" synonyme dans l'absolu d'un classement impensable. Cela dit notre contrat était rempli : participer et se classer pour au final obtenir un classement européen réservé aux équipes ayant réalisés les deux compétitions à savoir : le 4è challenge éduc eco à Nogaro en mai, et le Solar Race en octobre à Cartagène.

T.MICHAU

© 2011 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode